LOADING

Type to search

Nourriture

Pain complet ou pain blanc ?

Share

Les points de vue sur un mode de vie sain changent avec l’apparition de nouvelles connaissances, de nouvelles règles et tendances. En parlant de ce sujet, il est très important de mettre au premier plan la santé et le confort. C’est pour cela que, dans cet article, nous allons décortiquer les idées reçues, démentir les tendances ennuyeuses et apprendre à vivre heureux.

Au cours des différentes époques, les ennemis d’un mode de vie et d’une alimentation sains étaient le sucre, ainsi que le gras et les glucides. Les avis des experts changent constamment. Par exemple, la devise d’avant était « mangez plus de protéines », plus tard elle a été changée par « mangez moins de viande ». Et ensuite, sont devenus tendance le végétarisme et la consommation de la nourriture de provenance végétale. En réalité, il est compliqué de nommer nocifs des produits alimentaires quelconques, car dans tous les cas ils contiennent une certaine quantité d’éléments et de substances qui sont nécessaires pour notre organisme. C’est pour cela qu’il ne faut pas tout voir qu’en noir et blanc, même les types de pain.

Mythe ou réalité : bienfaits du pain complet et du pain blanc

Un ancien directeur des systèmes d’information de Microsoft Nathan Myhrvold a consacré 15 ans de sa vie aux études des particularités et des caractéristiques de certains produits alimentaires. Il a créé Modernist Cuisine et est devenu son idéologue. Actuellement, il publie les livres basés sur ses recherches. L’un d’eux – « Modernist Bread » – est consacré aux particularités, caractéristiques, avantages et inconvénients de différents types de pain et des produits boulangers. A son avis, il n’existe pas de preuves, justifiées scientifiquement, que le pain complet est meilleur que le pain blanc. Selon les recherches de son groupe idéologique, tous les types de pain agissent à peu près de la même manière sur l’organisme humain. La couleur du pain dans ce cas n’a pas du tout d’importance.

Types de pain. Quelle est la différence ?

Les grains de céréale sont composés d’une partie intérieure appelée endosperme, qui représente plus de 80% du poids du grain, du germe et de son enveloppe externe – le son. Les caractéristiques du pain dépendent de l’utilisation complète ou non de ces parties de grain.

Lors de la fabrication du pain blanc, on utilise la farine obtenue à partir du cœur du grain de céréale, qui est séparé préalablement du grain et est travaillé par la suite. Pendant la fabrication du pain complet, on utilise toutes les parties du grain, l’enveloppe de son incluse. C’est pour cette raison que le pain complet s’appelle ainsi – car on utilise pour sa fabrication l’intégralité du grain.

Depuis longtemps il existait un point de vue affirmant que le son de blé contiendrait une quantité considérable d’éléments bénéfiques pour notre bienêtre et le bon fonctionnement de notre organisme. Parmi ces éléments on retrouve les fibres, le calcium et d’autres vitamines. Cependant, ceci n’était qu’une hypothèse et rien d’autre, car il n’existait pas de conclusion, prouvée scientifiquement ou par les tests en laboratoires. Par contre, si on compare ces deux types de pain au niveau de la contenance de bons minéraux, le pain blanc contient, par exemple, plus de phosphore et de sélénium que le pain complet.

La digestion du grain complet de blé

Quand a-t-il commencé, ce boum de la production du pain complet ? L’idée de ses bienfaits a fait son apparition pour la toute première fois en 1979, quand le livre du chirurgien britannique Denis Parsons Burkitt, s’appelant « Don’t Forget Fibre in your Diet » – « N’oubliez pas les fibres dans votre alimentation » – a vu le jour. Dans ce livre il a expliqué l’importance de cet élément pour notre organisme. En outre, l’auteur disait que les fibres se trouvant dans le grain de blé, sont capables de prévenir l’apparition de certaines maladies oncologiques. Ce fait a été démenti 7 ans plus tard – les études ont montré que l’idée du scientifique était fausse.

Les études ultérieures ont révélé que, souvent, le corps humain n’était pas capable de digérer correctement et efficacement les nutriments d’un grain complet de blé, car il n’est pas capable physiquement de désintégrer l’enveloppe du grain. La désintégration complète de l’enveloppe du grain n’est possible qu’en laboratoire. Donc, la quantité considérable de nutriments de l’enveloppe du grain de blé n’est tout simplement pas assimilée par l’organisme humain. Il s’agit de zinc, fer et calcium, dont notre corps a tant besoin.

D’ailleurs, le son de blé contient également des phytinates. Ce sont des substances chimiques qui auraient un effet anti nutritif sur le corps, car ils empêcheraient à l’organisme d’assimiler certains minéraux et nutriments.

Selon l’avis de certains médecins, qui étudient cette question dans des laboratoires, les fibres ralentissent la dégradation de l’amidon dans notre organisme. Ceci assure un afflux plus rationnel et plus modéré du glucose dans le sang et prévient les sauts du taux de sucre dans notre corps. Mais, encore une fois, certains scientifiques remettent en question le sujet, concernant l’indice glycémique.

Ainsi, il est possible de discuter sans fin à propos des qualités nutritives des pains variés. En plus, il ne faut pas oublier le développement constant des technologies. Au XXI siècle la fabrication du pain est accompagnée par l’ajout des substances chimiques, ce qui agit sur les qualités gustatives des produits boulangés ainsi que sur leurs particularités fonctionnelles. Par exemple, parfois, on rajoute du miel dans le pain complet, les graines de potiron ou de sésame, différents sirops, qui sont capables de changer non seulement le gout de la nourriture, mais aussi ses autres qualités. Ceci veut dire que l’ajout des additifs alimentaires, chimiques comme biologiques, a un impact beaucoup plus important sur la qualité du pain que la présence d’un grain de blé complet.