LOADING

Type to search

La santé des hommes

Qu’est-ce que le Sildénafil?

Share

Le sildénafil, ou plus précisément le citrate de sildénafil, est une substance ayant une action positive sur l’activité sexuelle chez les hommes. Le mécanisme d’action du sildénafil consiste à l’augmentation d’afflux sanguin vers la région du petit bassin et, par conséquent, vers le pénis. Grâce à cette propriété le sildénafil est utilisé dans le traitement de la dysfonction érectile.

Mécanisme d’action du citrate de sildénafil. Comment ça marche exactement?

L’organisme sécrète de nombreuses enzymes parmi lesquelles il y a la phosphodiestérase du type 5 (appelée courtement PDE5), spécifique de la GMPc. Elle est responsable de la dégradation de la GMPc et par cet effet ne permet pas aux muscles lisses de se déteindre. L’inhibition de la PDE5 par le sildénafil entraîne une augmentation des concentrations de GMPc dans l’organisme. Les muscles arrivent alors à se déteindre, les vaisseaux sanguins se dilatent et la circulation sanguine s’y améliore.

L’enzyme PDE5 se répartit inégalement. Sa plus haute concentration se trouve dans les paumons, dans la rétine et dans le pénis de l’homme. C’est justement grâce à cette haute concentration que le sildénafil arrive à être efficace dans la zone intime.

Le citrate de sildénafil se rapporte aux médicaments de la classe des inhibiteurs PDE5.

Interactions avec d’autres produits médicamenteux. Ses effets secondaires

Avant de commencer le traitement à base de sildénafil, il est indispensable de consulter un spécialiste compétent. N’oubliez pas d’informer votre médecin de toutes les maladies que vous avez en ce moment ainsi que de tous les médicaments que vous prenez.

Il ne faut pas prendre le sildénafil en même temps que les nitrates et d’autres vasodilatateurs nitrés, car ceci peut entrainer des hypotensions graves.

Les effets secondaires surgissent également lors de la prise simultanée du sildénafil et de pamplemousse ou de jus de pamplemousse.

Les effets indésirables, pouvant apparaitre après l’ingestion du sildénafil, sont énumérés dans la liste ci-dessous :

  • Douleurs dorsales et musculaires, maux de tête.
  • Indigestion et troubles intestinaux.
  • Hypotension, rhinite et congestion nasale, saignement du nez, insomnie.
  • RARE : une érection très prolongée de plus de 4 heures, accompagnée de sensations désagréables.
  • RARE : une perte subite et temporaire de la vue. Ce phénomène est lié au fait que l’afflux sanguin vers le nerf optiques diminue. Cet effet secondaire apparait, en général, chez les personnes à risque (fumeurs, diabétiques, cardiaques), ainsi que chez les gens avec un taux élevé de cholestérol et les gens ayant des problèmes de vue.

Posologie. Mode d’emploi du sildénafil

La recommandation du dosage initial pour une personne sans problèmes de santé est de 50 mg. Mais cette dose peut être modifiée en fonction de la réaction au sildénafil. Si l’effet n’est pas suffisant, la dose est augmentée jusqu’à 100 mg. Si l’effet est trop prononcé et beaucoup d’effets indésirables se manifestent, la dose est limitée alors à 25 mg. Dans tous les cas, 100 mg est la dose maximale qu’on peut prendre en 24 heures. Ce faisant, il n’est pas recommandé d’ingérer la dose prescrite plus d’une fois par jour.

Le meilleur moment pour prendre le sildénafil – une heure avant le début du rapport sexuel. Comme on ne peut pas toujours prévoir quand exactement ce dernier va commencer, on peut prendre en compte la période approximative de l’efficacité maximale du produit – de 30 minutes jusqu’à 4 heures après la prise du comprimé.

La prise du sildénafil s’effectue pendant ou en dehors des repas.

Il est important de se rappeler que l’érection ne survient pas suite à la prise du comprimé de sildénafil. Une stimulation sexuelle est requise pour que le médicament soit efficace.

Génériques à base de sildénafil

Quand un produit médicamenteux est fabriqué à base d’un autre, déjà existant et connu, il s’appelle alors un médicament générique.

Pour développer un principe actif, une entreprise pharmaceutique dépense beaucoup de temps et de frais, car il faut financer les recherches en laboratoires, les essais cliniques et toutes sortes de tests de la sûreté du médicament. A la fin, si le principe actif en question obtient l’autorisation de commercialisation, il devient la base de fabrication du produit médical qu’on va appeler alors l’original.

L’entreprise produisant cet original, obtient le brevet qui garantit le droit exclusif de fabrication et commercialisation du produit. Ce droit lui permet de rembourser les dépenses financières de son développement.

Quand la validité du brevet arrive à sa fin, les autres entreprises peuvent profiter alors du droit de production des génériques, c’est-à-dire de produire ses propres médicaments à base de ce même principe actif.

La substance active le citrate de sildénafil a été créée par Pfizer et son brevet est actuellement prolongé jusqu’en 2020. Cela signifie que, actuellement, c’est la seule entreprise autorisée à fabriquer les médicaments à base de sildénafil. Le médicament-original s’appelle le Viagra.

En fait, il existe déjà un générique officiel de Viagra qui est produit par Teva sous la permission de Pfizer. Mais c’est une situation unique.

Quant aux génériques non officiels de Viagra, il y en a une armée. La plupart d’entre eux est fabriquée en Inde et dans quelques autres pays, où on est relativement indifférent aux questions de brevetage.

Les marchés de ces pays sont littéralement inondés par les génériques variés de Viagra de qualité différente. Et, petit à petit, les plus réussis d’eux arrivent à s’infiltrer sur les marchés des pays développés.

Pourquoi achète-t-on les génériques indiens de Viagra dans les pays développés ? Premièrement, parce que leur prix est abordable. Deuxièmement, car on ne peut se procurer de Viagra que sur l’ordonnance médicale. Or, nombreux sont les hommes qui sont gênés de discuter de ce type de problème avec un médecin et qui achètent donc les génériques dans des pharmacies illégales en ligne sans aucune ordonnance.