LOADING

Type to search

La santé des hommes

Relations sexuelles après la quarantaine: particularités

Share

Vous allez être étonné: les femmes affirment ne ressentir les sensations les plus instances lors des rapports sexuelles qu’à l’âge mur.

  1. La quantité des rapports sexuels ne diminue pas avec l’âge

Au cours des études effectuées, les scientifiques ont prouvé : 1/3 de la population des États-Unis pratique les rapports sexuelles jusqu’à l’âge de 70 ans. Le taux est de 70% pour les femmes de 40 ans et de 74% pour les hommes quadragénaires.

L’étude des relations sexuelles en Russie se trouve à un niveau très médiocre, c’est pour cette raison qu’il n’existe pas d’information concernant l’activité sexuelle des personnes âgées. Selon les résultats de quasiment une seule et unique étude russe sur les relations intimes entre partenaires, 1/3 de la population russe à l’âge de 65-67 ans continue à avoir des rapports sexuels et ce jusqu’à la fin de leur vie comme un complément agréable aux relations. On pourrait appeler le point de rupture l’âge de 67 ans, après lequel la vie intime s’éteint (les taux baissent jusqu’à 16%).

A 70 ans la vie intime est active chez seulement 6% des Russes, vers 80 ans elle s’arrête. Un scientifique, auteur de plusieurs articles sur les relations intimes, Dmitri Rogozine, nous donne des exemples : « La mamie a répondu en souriant d’un air coquet : « … à 50 ans j’ai eu un rapport sexuel et un orgasme de qualité.». Deuxième exemple : « Un homme de 86 ans a noté qu’il faisait l’amour à sa femme jusqu’à sa mort à 70 ans. Après, il a séduit la copine de sa femme. ».

  1. La sécurité est primordiale

Il est possible d’attraper des maladies sexuellement transmissibles (MST) à n’importe quel âge. A 40 ans comme à 60 ans les gens sont susceptibles de contracter les maladies vénériennes. Statistiquement, la moitié d’Américains séropositifs a franchi la barrière des 50 ans. Ces personnes sont toujours vivantes et mènent une vie active. On ne peut que se réjouir de la qualité de la médecine américaine.

En Russie, la plupart des hommes séropositifs sont des hommes de moins de 40 ans. Donc il ne faut pas oublier de se protéger à n’importe quel âge (on parle du préservatif). Il est indispensable de penser à sa santé en commençant les relations avec un nouveau partenaire.

Il faut absolument faire les tests sanguins chaque année afin de déceler à temps la présence de MST et être médicalement suivi(e).

  1. Masturbation

Les études dans ce domaine prouvent que jusqu’à 60% des femmes américaines depuis leur plus jeune âge (de 16 ans) et jusqu’au vieillissement (jusqu’à 59 ans) se masturbent régulièrement. Les dames de 70 ans se masturbent également, mais leur taux baisse à 30%. En revanche, le taux chez les hommes est d’environ 70% jusqu’à 69 ans et de 46% après 70 ans. Les scientifiques russes ne peuvent pas traiter de données de ce genre car inexistantes, c’est pour cela qu’ils utilisent les résultats des recherches étrangères.

Il faut noter que les sondages liés à la masturbation masculine et féminine ont été menés dans plusieurs pays. Les scientifiques ont déduit que presque tout le monde se masturbe (9 personnes sur 10), c’est naturel. La population se masturbe pendant presque toute sa vie et si jusqu’à 30 ans cela se fait presque tous les jours, vers 60 ans, en revanche, la fréquence des « séances » diminue, mais ne se rapproche pas de zéro.

  1. Difficultés physiques

Année après année, il devient de plus en plus difficile pour les personnes âgées de pratiquer les rapports sexuels. Il n’y a rien d’anormal, ceci est la physiologie de l’être humain. L’évolution a mené à ce que les femmes de plus de 40 ans deviennent ménopausées. Il y a seulement quelques siècles, on considérait littéralement une femme de cet âge comme une vieillarde décrépie (de quel sexe peut-on parler !). De nos jours, les progrès de la science et de la médecine nous ont permis de multiplier presque par deux la durée de vie, c’est pour cela qu’à 40 ans la vie ne fait que commencer. Quant à la vie intime, elle prend un nouveau souffle.

Aux femmes

L’organisme des femmes fonctionne ainsi : pendant la période de 40-50 ans le niveau d’œstrogène baisse considérablement. En conséquence, les règles deviennent moins régulières et moins abondantes, le vagin devient plus étroit et ses parois deviennent plus fines. Beaucoup de femmes commencent alors à éviter les rapports sexuels à cause des douleurs qui apparaissent en raison de la diminution des sécrétions lubrifiantes par les glandes. Le problème de la sécheresse vaginale peut être solutionné par l’utilisation des crèmes vaginales spéciales qui s’achètent en pharmacie.

Il est possible que le désir, au contraire, augmente. Ceci arrive à cause du traitement hormonal des symptômes de la ménopause.

N’hésitez pas à consulter votre médecin lors de tout changement de fonctionnement de votre organisme ou de votre état. Un spécialiste compétent trouvera toujours les solutions optimales pour résoudre le problème.

Aux hommes

Chez beaucoup d’hommes de 40-50 ans apparaissent les problèmes d’érection. Les magazines érotiques, l’apparence et la présence de la partenaire ne suffisent plus pour que la partie génitale de l’homme soit en position  « prête à l’attaque ». La femme doit utiliser tout son talent afin de pouvoir exciter l’homme en caressant ses parties intimes.

Michael Castleman, journaliste américain qui étudie les questions des relations sexuelles depuis plusieurs dizaines d’années, a remarqué que : « L’érection chez l’homme de 40 ans peut être moins longue que dans sa jeunesse. N’importe quel facteur déconcentrant peut baisser la fonction érectile. ». Le journaliste appelle ce phénomène « l’insatisfaction par l’érection de l’âge moyen ».

Si ce problème vous inquiète consultez un spécialiste. Il est inutile d’acheter tout de suite du Viagra ou des médicaments analogiques. La dysfonction érectile est fréquemment causée par des problèmes psychologiques après l’élimination desquelles le patient « guérit » spontanément.

  1. Sexe de qualité.

Beaucoup de représentantes du sexe féminin sont plus satisfaites de leurs relations sexuelles à l’âge mûr que pendant leur jeunesse. Comme preuve, voici quelques citations :

  • « Les hommes de mon âge sont moins égoïstes, ils cherchent à me faire plaisir d’abord, et ensuite seulement ils pensent à eux. Tout cela vient avec l’âge et l’expérience. ».
  • « J’ai confiance en moi, je connais mon corps, je sais ce que je veux. Je peux dire ouvertement à mon partenaire ce qui me fait plaisir. ».
  • « Je n’ai jamais imaginé que les jeux sexuels peuvent m’apporter la confiance en moi et en mon corps. ».
  • « J’ai changé. Je n’ai pas peur, comme dans le temps de ma jeunesse, de demander de faire un nouveau truc. A mes 50 ans je n’ai pas honte de parler de sexe. »
  • « On a plus de 50 ans, moi et mon mari. Les enfants sont grands, on ne pense plus à la grossesse. On fait ce qu’on veut sans avoir peur d’être vus ou entendus. On prend juste du plaisir. ».

Michael Castleman est persuadé : les douleurs chez la femme et la dysfonction érectile chez l’homme peuvent perturber les rapports sexuels tout comme ils peuvent les améliorer. Comment ? En fait, ces phénomènes obligent les gens à expérimenter et à se permettre des choses dont ils ne pouvaient que rêver auparavant.

Conclusion : il ne faut pas refuser les rapports intimes, il faut juste les diversifier.

Les apologistes d’un « bon » sexe considèrent que, si les problèmes sexuels surgissent, il faut arrêter de le faire. Cette affirmation est inappropriée. Le journaliste est sûr : faire l’amour à l’âge mûr permet de mieux se connaitre. Il ne faut pas avoir honte, il faut simplement diversifier les rapports sexuels avec des sexe-toys, des jeux de rôles sexuels. Le sexe oral devient un acte plaisant habituel pour les deux partenaires.

  1. Orgasme sans érection – c’est possible.

L’homme est capable de ressentir l’orgasme même sans érection. Il suffit d’avoir des caresses érotiques, une ambiance appropriée, une partenaire habile qui saura prendre l’initiative – et l’orgasme sera à la hauteur. D’ailleurs, les sensations seront les mêmes qu’avant.

  1. Les maladies cardio-vasculaires – la perturbation à la jouissance sexuelle.

Les problèmes avec le cœur et les artères, le rétrécissement des vaisseaux sanguins peuvent avoir un impact sur les performances sexuelles qualitatives et quantitatives. Chez la femme, il est possible qu’il faille augmenter le temps des préliminaires sexuels afin que la partenaire puisse ressentir l’excitation. Quant à l’homme, il est de plus en plus difficile pour lui de rester sur le pic d’érection.

Et si à 40 ans il semble que cela n’arrivera jamais, avec l’âge on comprend que tout peut arriver. Donc, pour éloigner des situations négatives de ce genre il faut consulter régulièrement pour vérifier l’état de son cœur, avoir une alimentation saine, pratiquer une activité sportive – et tout va bien se passer dans votre vie.

De nombreuses études ont prouvé que les femmes ressentent les vrais orgasmes après seulement 36 ans. Il s’est également avéré que les dames de plus de 60 ans ressentent les orgasmes plus vivement que les jeunes femmes de 24 ans. La physiologie n’y est pour rien. En fait, une femme mûre est expérimentée et n’a pas honte de proposer au partenaire de nouvelles caresses et de nouvelles poses pendant le sexe. Un hommes réagit bien aux propositions et est prêt à donner du plaisir à sa femme en essayant des nouveautés. Les partenaires sexuels apprennent à se connaitre de mieux en mieux avec l’âge et n’ont pas peur d’expérimenter.

Pourquoi attendre la maturité afin de comprendre l’essentiel?

Il était prévu par la nature que l’homme ne devrait pas avoir de sexe après 40 ans. Cependant, actuellement, on est confronté de plus en plus souvent à la situation où les gens ne se sentent libres et ouverts à l’improvisation et aux jeux sexuels qu’à partir de 40 ans. Est-ce nécessaire de perdre les meilleures années ?

N’évitez pas les relations intimes à l’âge mûr, elles ne seront que meilleures. Et n’oubliez pas : le bon sexe a lieu grâce aux deux partenaires. Donc, même si vous avez encore une vingtaine d’années, vous pouvez déjà avoir des relations sexuelles de qualité!